Aller au contenu


Photo

Dis-moi un mot


  • Veuillez vous connecter pour répondre
154 réponses à ce sujet

#21 MrB

MrB

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1802 messages
  • LocationStade de France

Posté 23 March 2015 - 22:23

Merci Visper grâce à toi j'ai appris que j'étais ectomorphe!

"Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections"

 

Aristote

 

« La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information”

A. Einstein


#22 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 24 March 2015 - 11:47

- objurgation : nf. (surtout au pluriel) vives paroles, remontrances par lesquelles on essaie de dissuader une personne, de l'inciter à réformer sa conduite. ; prière instante, supplication. (du Latin "objurgatio" = réprimande, de "objurgare" = réprimander, chercher à détourner de)

Malgré le mécontentement général, il resta sourd à toutes ces objurgations.

Il essaya par tous les moyens de la retenir mais elle ne céda à aucun de ses objurgations et s'en alla.

 

- glatir : v. - crier, en parlant de l'aigle. (du Latin "glattire" = japper)

Au cœur des grands steppes d'Asie centrale, on n'entend que le souffle du vent et quelques aigles qui glatissent au loin.

 

- écoumène/œkoumène : nm. - partie habitable de la Terre. (du Grec "οἰκουμένη" = terre habitée, de "οἰκέω" = habiter, lui-même de "οἴκος" = maison)

Les explorateurs luttaient contre tempêtes, vents et marées, allant par-delà les frontières de l'écoumène, là où nul n'avaient encore mis pied.



#23 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 25 March 2015 - 11:12

- opime : adj. - excellent, riche, remarquable. (du Latin "opimus" = riche, fécond)

J'aime à user du vocabulaire le plus opime qu'offre la langue française. Il eut quelques idées opimes mais les gens de son temps étaient malvenus de comprendre la grandeur de son âme.

On parle aussi de dépouilles opimes : Dans l'Antiquité, il s'agissait des armes qu'un général romain prenait comme trophée à un général qui ait tué et, par extension, cela prend aujourd'hui le sens de "riche profit".

 

- lège : adj. - se dit d'un navire sans charge ni cargaison, ou n'ayant que du lest. (du Néerlandais "leeg" = vide, sans charge)

Le navire voguait à présent lège.

 

- lénifier : v. - adoucir au moyen d'un lénifiant, d'un calmant. ; adoucir, apaiser une peine morale. (du bas Latin "lenificare" = adoucir, de "lenis" = doux et "facere" = faire)

Nous allons lénifier la douleur localement avec ce nouveau produit.

Elle le pris dans ses bras pour lénifier son gros chagrin.

Voir lénitif, lénifiant et lénification.



#24 adrien59

adrien59

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 332 messages
  • LocationParis

Posté 25 March 2015 - 19:48

- ragotin : un homme ridicule de difformité. Ce mot a été inventé par Scarron dans son Roman Comique (dont seule la première page est drôle à mon sens).

Exemple : "Mate-moi donc ce ragotin, pas foutu de ranger sa chemise dans son froc."

 

- jérémiade : plainte récurrente et souvent infondée. Ce mot provient des Lamentations de Jérémie, livre de la Bible qu'on attribue traditionnellement à Jérémie, un prophète juif. Il s'est agit dans ce livre de s'essayer à tous les registres possibles de la plainte.

Exemple : "Mais cesse donc ces jérémiades David ! C'est pas comme si Jérusalem avait été détruite !"

 

-queux : cuisinier. Hérité du latin coquere (cuire). On ne l'utilise malheureusement plus que dans l'expression "maître queux", ce qui est fort dommage, étant donné la pléthore de jeu de mots savoureux auxquels on aurait pu s'essayer.

Exemple : "Quand le maître queux hotte (ôte ?) son macaron, il perd d'un seul coup beaucoup de sa vigueur."



#25 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 26 March 2015 - 11:25

- stœchiométrie : nf. - partie de la chimie qui étudie les proportions suivant lesquelles les corps réagissent. (du Grec "στοιχεῖον" = élément et "μέτρον" = mesure)

Mot que j'ai découvert hier en lisant l'article Wikipédia sur le méthanol, que je me permets de citer en guise d'exemple : "Le rapport entre les quantités de CO et de H2 peut être ajusté en utilisant la réaction à effet de glissement de vapeur d’eau, pour fournir la stœchiométrie voulue pour la synthèse du méthanol."

 

- grippeminaud : nm. - homme hypocrite et rusé ; voleur, ravisseur (du nom d'un personnage de Rabelais). Sur le Wiktionnaire, j'ai aussi trouvé : surnom du chat, dans une œuvre de La Fontaine. ; surnom donnée aux gens de robe présentés comme peu scrupuleux.

Les partisans de l'extrême-droite sont des canailles, des grippeminauds de la république. Peut-on prétendre représenter le "petit peuple" quand on gagne plusieurs dizaines de milliers d'euros par mois ?

 

- mutin : adj. espiègle, malicieux. (de l'ancien Français "meute" = émeute)

Il s'en allait, faisant mine de ne rien entendre, un air mutin se dessinait sur son visage.

 

Dans un esprit un peu grivois :

Le maître-queux, poêle à la main, se démenait comme un diable pour faire sauter ses œufs sans que la sauce ne déborda partout sur le plan de travail.



#26 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 27 March 2015 - 10:26

- duramen : nm. - partie centrale du tronc d'un arbre, constitué d'un bois plus dur, sec, imputrescible et généralement plus coloré que sa partie extérieure, appelée aubier. (du Latin signifiant "durcissement")

Il voulut donner les derniers coups à la hache mais la résistance du duramen était telle qu'il se résolut à finir le travail à la tronçonneuse.

 

- chiral : adj. - se dit d'une molécule qui n'est pas superposable à son image dans un miroir. (du Grec "χείρ" = main)

dérivé : chiralité. Je vous renvoie à ce lien, qui vous expliquera mieux la chose que moi : http://fr.wikipedia....iralité_(chimie)

 

- dénier : nier avec force. ; refuser d'accorder de qui est réclamé. (du Latin "denegare")

Il dénia toute responsabilité dans cette affaire et se plaça en victime. Il s'est empressé de dénier à la presse de s'exprimer sur le sujet, considérant que cela relevait de sa vie privée.

dérivé : déni.



#27 adrien59

adrien59

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 332 messages
  • LocationParis

Posté 27 March 2015 - 12:42

-altier : généralement associé à "port" dans le français moderne, cet adjectif désigne une fierté presque noble. Ce mot provient d'"altus", mot latin signifiant "haut". On ressent bien la stature et le menton pointant à l'horizontale.

Exemple : Les habitants d'Altier se laissent aller, sur la fin de leur jour, à une altière ataraxie (:wink:).



#28 Eleusis

Eleusis

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 110 messages

Posté 28 March 2015 - 00:08

http://www.topito.co...saient-meme-pas

-Ectomorphe : Personne qui peut se permettre de manger de grande quantité de nourriture, sans prendre du poids.
"Jacques pesait 114 kilos, et quand il voyait un ectomorphe, il l'enviait tellement qu'il eut vendu sa mère"

Dans le genre il y a aussi les mésomorphes, naturellement "musclés" et les endomorphes qui prennent très facilement du poids. 

Voilà un site qui explique les détails de ces trois "morphotypes"

 

Sinon moi je vais faire de la pub pour un de mes domaines d'études actuels:

Tribologie: la science et l'étude des phénomènes qui se produisent à l'interface entre deux corps: friction, adhésion, usure, lubrification (je vous vois venir)

et du coup nanotribologie: la même mais en nanotechnologie (du nm à quelques microns).

 

Exemple de cas : une tête de lecture au-dessus d'un disque dur en train de tourner, c'est comme faire voler un airbus à 1600m/s à 5 cm du sol.



#29 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 28 March 2015 - 11:22

magistère : nm. - autorité doctrinale, morale ou intellectuelle. ; élixir auquel les alchimistes prêtaient des propriétés merveilleuses comme la transformation des métaux. ; dignité de grand maître de l'ordre de Malte. (du Latin "magisterium" = direction, fonction de chef)

L'Etat exerce un magistère sur la pensée de ses citoyens. Le mage prétendait posséder un magistère qui offrait de divines capacités.

 

- déférence : nf. - respect qui porte à se conformer à la volonté, aux sentiments de quelqu'un. (du Latin "deffere" = porter de haut en bas)

déférent, déférer.

Il fit preuve d'une grande déférence pour cet homme qui s'était battu pour la liberté.

 

- fourvoyer : égarer, détourner du chemin. ; mettre dans l'erreur. / se fourvoyer : s'égarer. ; commettre une grossière bévue. (mot formé à partir de "fors" et "voie")

fourvoyé, fourvoiement

Il les fourvoya en leur recommandant de prendre la première à droite pour accéder à la ville au plus vite. Les mauvais exemples fourvoient les jeunes gens (louable exemple que propose mon dictionnaire !). Il de fourvoya dans son propre raisonnement. Il se fourvoya dans des quartiers qu'il n'avait jamais visité. Le juge se fourvoya en condamnant un innocent.



#30 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 29 March 2015 - 10:21

- claviorganum : nm. - instrument hybride entre le clavecin et l'orgue.

J'ai découvert cet instrument il y a quelques jours sur Youtube sur la chaîne KuhlauDilfeng4.

 

- détumescence : nf. - diminution du volume d'une tumeur, d'une inflammation ou d'un organe érectile. (du Latin "detumescere" = cesser de s'inflammer)

La détumescence d'une tumeur cancéreuse.

 

- jovien : adj. relatif à Jupiter (le dieu et la planète) (du Latin "Jovis")

Ce télescope étudie les satellites joviens.



#31 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 30 March 2015 - 11:28

- nosologie : nf. - partie de la médecine qui s'occupe de la classification des maladies. (du Grec "νόσος" = maladie et "λόγος" = discours)

nosologique, nosologiste. Sur la même racine, on a aussi les mots  : Nosogénie, nosographie, nosomanie et nosophobie.

La nosologie a permit aux médecins de mettre un peu d'ordre dans l'étude et le diagnostic des maladies.

 

- pers : adj. - (surtout employer pour qualifier des yeux) d'un bleu tirant sur le vert ou le violet. (bas Latin "persus", de Persan)

A Athènes, on vénérait la déesse aux yeux pers.

 

- pérorer : discourir longuement et emphatiquement. (du Latin "perorare" = exposer de bout en bout, conclure, achever un discours)

péroraison, péroreur.



#32 Ellycoptaire

Ellycoptaire

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 238 messages
  • LocationCarcassonne

Posté 30 March 2015 - 14:02

- urf : chic, beau, joli.

 

"Hélène m'y rejoignit peu après, tout ce qu'il y avait de plus urf dans une robe que je ne lui connaissais pas encore."



#33 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 31 March 2015 - 10:37

- docte : adj. - savant, érudit.

doctement : d'une façon pédantesque.

"C'est une personne bien docte qui peine à se faire comprendre parmi le vulgaire." dit-il doctement, comme pour montrer l'étendue de ses connaissances linguistiques.

 

- kaki : adj. - d'un brun jaunâtre. (de l'Anglais "khaki", issu de l'Hindi "ख़ाकी" [khaaki] = couleur de la poussière", du Persan "خاکی" [khaak, khaaki] = poussière) | 2) n. - espèce de plaqueminier. ; fruit de cet arbre. (du Japonais "柿" [kaki])

Les uniformes des forces armées sont généralement kakis. Le kaki est un fruit que l'on consomme généralement lorsqu'il a atteint une maturité relativement avancée.

 

- kief : nm. - repos absolu chez les Orientaux, observé au milieu de la journée. ; béatitude absolue. ; sensation d'extase, d'euphorie obtenue par la prise de drogue. (de l'Arabe "كيف" [kayf] = plaisir, état de gaieté, haschisch)

Le kief est, dans la pensée persane, ce que l'ataraxie est chez les Grecs anciens. Il est intéressant (tout comme intriguant) de voir qu'au travers de nombreuses cultures, on observe une temps de repos au milieu de la journée, chose qui semble nous échapper dans un mode de vie contemporain où chaque seconde doit être occupée, comme si l'inaction était un péché, un vice.



#34 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 01 April 2015 - 10:38

- coït : nm. - accouplement. (du Latin "coitus", de "coire", aller ensemble)

Voir aussi coïter.

La majeure partie des espèces coïtent pour assurer leur survie. Le coït est, dans la plupart des cas, instinctif et rares sont les espèces chez qui cela prend la forme d'un loisir. Le coït étant même souvent d'une violence à peine tolérable.

 

- flandrin : nm. - (fam.) homme élancé, gauche et mou. (de Flandre, d'après l'image que renvoyaient les Flamands à leurs voisins européens)

Il venait à nous, suivi d'un grand flandrin dont la démarche nous rappelait celle d'un grand échassier.

 

- herbu : adj. - couvert d'une herbe abondante.

Les beaux jours revenus, les jardins sont de nouveau herbus.



#35 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 02 April 2015 - 11:26

Dites-donc, il est pas très fréquenté ce forum ! J'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui y vient quotidiennement pour proposer mes trois mots !

Cela manque de sujets, de débats. En apprenant la création du forum, j'ai cru - naïvement, semble-t-il - que la rubrique "commentaires" du site allait se décharger et  se reporterait sur le forum. Malheureusement, il n'en est rien. La rubrique "commentaires" est toujours envahit de conversations de salon et autres blagues tandis que ce pauvre forum est presque désert !

 

Enfin, voici donc mes trois mots du jour :

 

- pante : nm. - personne facile à exploiter. ; rustre. ; individu quelconque. ; bourgeois, honnête homme. ; (au pluriel) public, badauds. (probablement de "pantin")

Il est assez surprenant de constater que d'un dictionnaire à un autre, les définitions ne sont pas les mêmes. J'ai donné là l'ensemble des définitions associées à ce mot. Mais certains sens sont à la limite d'être contradictoires.

N.B. : on retrouve aussi "pantre", une forme vieilli, tombée en désuétude à la fin du XIXème siècle.

 

- panteler : suffoquer, respirer difficilement. ; être près de défaillir d'émotions. : frémir, palpiter. (de l'ancien français "pantoiser")

Voir l'adjectif pantelant.

 

- pantois : adj. - haletant. ; stupéfié, interdit, penaud. ; en fauconnerie, se dit des oiseaux de proie atteints d'asthme ou d'inflammation de la gorge, des reins. (de "pantoiser", de l'ancien français "penteisier" = frémir)



#36 adrien59

adrien59

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 332 messages
  • LocationParis

Posté 03 April 2015 - 07:46

-bellâtre : personne se croyant belle et qui de ce fait se vêt et se comporte comme la splendeur qu'elle n'est pas.
Origine : mot forgé par Rabelais à partir du mot bel et du suffixe péjoratif -âtre.


J'aimerais bien participer plus avant mais j'ai de nombreux impératifs personnels en ce moment.

#37 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 03 April 2015 - 10:14

Cela ne fait rien Adrien. Jusqu'à présent, tu es celui qui a le plus participé (après moi, car je passe faire un tour chaque jour en même temps que je vais lire les anecdotes sur le site) !

Ce qui est dommage, c'est qu'il n'y ait pas plus de participants. L'idée ne me semble pas mauvaise, cela pourrait plaire à certains membres inscrit sur le site mais qui ne consulte malheureusement pas le forum. Par exemple, où est passée Mlle. Norton et sa poésie ?

 

- thébaïde : nf. - lieu désert, offrant une solitude profonde. (de Thébaïde, contrée de la Haute-Egypte où se retirèrent de nombreux ascètes)

Là, demeurait un homme qui vivait dans un thébaïde, se recueillant, seul avec ses pensées.

 

- thébaïque : adj. - relatif à l'opium. (de Thèbes, qui était un haut lieu du commerce de l'opium)

Voir aussi : thébaïsme : intoxication à l'opium.

Certaines populations d'Asie souffrent de névroses liées à une addiction thébaïque.

 

- thénar : nm. - saillie de la partie externe de la paume de la main, formée par les muscles courts du pouce. (du Grec "θέναρ" = paume)

Il ressent une douleur au niveau du thénar due à une déshydratation ou à une mauvaise frappe de balle.



#38 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 04 April 2015 - 11:24

- parangon : nm. - modèle, type. ; diamant, perle sans défaut. ; marbre noir d'Egypte et de Grèce. (de l'Espagnol "parangón", de l'Italien "paragone", du Grec "παρακονάω" = aiguiser en outre)
 Cet homme est le parangon des papelards de haut parages. (J'aime bien me fabriquer des phrases mnémotechniques)

- uligineux/uliginaire : adj. - qui croît ou pousse dans des lieux humides. (du Latin "uliginosus" = plein d'humidité, d'"uligo, -ignis" = humidité (de la terre), de terme archaïque "uvêre" = être humide)
 La sauge des marais est une plante uligineuse.

- uropygienne : adj. - se dit d'une glande graisseuse située au niveau du croupion des oiseaux, et dont la sécrétion leur sert à graisser les plumes. (du Grec "οὐρά" = queue et "πυγή" = fesse)
Voir : Uropyge/uropygium, uropygial.

Je peux vous dire que j'en ai tâté des glandes uropygiennes lorsque je plumais les palombes que mon père ramenait de la chasse ! (Enfin, en règle générale, je tâte plus l'uropyge que la glande uropygienne, sinon c'est que le travail est mal fait !)



#39 Tommy-boy

Tommy-boy

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 171 messages

Posté 05 April 2015 - 11:08

- valétudinaire : adj. - d'une santé chancelante, maladive. ; qui prédispose à la maladie. (du Latin "valetudinarius" = malade, de "valetudo" = état de santé)

Chopin était un excellent pianiste, mais un homme valétudinaire.

 

- vassiveau : nm. - agneau de moins de deux ans. (de "vacive/vassive" = jeune brebis qui n'a jamais été en gestation)

Le premier dimanche d'Avril, on mange traditionnellement un vassiveau pascale.

 

- vaticiner : prédire, prophétiser d'un air emphatique. (du Latin "vaticinari" = prophétiser, de "vates" = devin, prophète)

Voir : vaticination, vaticinateur, vaticinant.

J'ai horreur de ces sceptiques qui vaticinent à tout va que le monde va mal : Guerre, épidémie, destruction de la nature et des cultures minoritaires, politique, corruption, capitalisme, nationalisme, etc. Tout cela est vrai, et la plupart ont du mal à concevoir jusqu'à quel point ce monde est hideux en de nombreux points mais que l'on cesse ces vaines vaticinations et qu'on agisse, qu'on se révolte, qu'on s'unisse, qu'on détruise tous les maux et qu'on travaille laborieusement à réparer les erreurs passées, à préserver ce qui est fortement menacé et qu'on construise un autre monde, idéal et inébranlable plutôt que de regarder la désastreuse situation du monde s'accroitre en lançant des thrènes vaticinantes dans le néant.



#40 adrien59

adrien59

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 332 messages
  • LocationParis

Posté 05 April 2015 - 16:03

-contrir(e) : chagriner, du latin conterere qui signifie broyer.
"Quelle sombre figure que cet air contrit. Pouvez-vous me dire ce qui vous fait broyer ainsi du noir ?


-cacochyme : dont le corps ou l'esprit est sujet à la maladie ; faible ; d'humeur inégale, fragile.
"Au diable cet âne cacochyme, il nous coûte plus en foin qu'il ne braie. Et dieu sait à quel point il braie."

-cornard : désigne le cocu. Provient tout simplement de "corne" (attribut du cocu)
"Franchement je me demandais pourquoi elle l'avait fait cocu, mais maintenant que j'ai vu comme il la traite, ça ne m'étonne plus de ce foutu cornard."




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)