Aller au contenu


Photo

Vaccin : bon, mauvais, à prescrire avec modération ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#1 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 07 May 2015 - 10:09

J'ai vu qu'il y a quelques jours, les scientifiques ont (définitivement ? ) levé le doute sur le lien de causalité entre l'autisme et les vaccins (je connais l'affaire Wakefield donc inutile de me faire un bref rappel de l'origine de ces doutes, principalement concernant le R.O.R ;-) ).

Je reste du coup assez curieux de savoir qu'est ce qui met une personne en bonne santé dans un état végétatif. J'ai connu le cas d'une lointaine cousine qui est devenue un légume a l'âge de 7 ans et qui est morte à l'âge de 14 ans. Sachant que la seule chose qui avait changé dans sa vie précédent son mal avait été l'injection d'un vaccin.

Je pourrais citer le cas (et l'affaire) de Hannah Poling.
Je pourrais citer le cas de ces enfants ? Ici les parents incriment les vaccins. Moi je me questionne simplement sur ce qui aurait bien pu les rendre malade ? Vu qu'apparemment, d'après les récentes publications, le doute n'est plus permis envers les vacvins (ROR en particulier). Sauf que ces enfants étaient en parfaite santé et que la seule chose que l'on ait "ajouté" à leur vie avant leur mal a été un vaccin qu'on leur a innoculé.

http://www.initiativ...-122450906.html

Et que dire de la miiofacyte à macrophage engendrée par la présence anormale d'aluminium dans les tissus musculaires (et ailleurs dans le corps ? ).
Et des problèmes que rencontrent les nourrissons et que l'on impute aux parents (à tord ? ) ? Comme par exemple la mort subite du nourrison ou les syndromes du bébé secoué.

https://youtu.be/SbLci9-JxKE

J'attire enfin votre attention sur un point que le professeur de la vidéo dit en toute fin.
Aujourd'hui, les instances médicales nous administrent des vaccins standards dans des organismes tous différents. Or, dois je signaler que l'acte vaccinal, loin d'être aussi anodin qu'on veut nous faire croire, (ca reste un acte médical tout de même. ce n'est pas un jeu de se voir injecter des substances directement dans le sang) devrait être précédé A CHAQUE FOIS d'une étude du terrain physiologique de l'individu. Et ce n'est JAMAIS fait. Alors qu'avant une intervention chirurgicale, divers tests sont effectués principalement en rapport avec l'anesthésie (allergie à l'iode, déficience cardiaque ou non).
 
J'ai connu le cas concret du fils d'une amie qui n'avait aucune réponse immunitaire sur un vaccin. Et a chaque rappel, ils le lui administraient quand même. Pourquoi ?
Dans son carnet de santé, c'est pourtant indiqué que son corps ne réagit pas a cette valence (je ne me rappelle plus pour quelle maladie c'est).
Serait-ce dans le but d'écouler des vaccins (bénéfices pécuniaires pour les labos ? ) même si ca ne sert à rien ?

Il existe d'autres exemples mais sur lesquels nous pourrions échanger après avoir déjà entamé un dialogue autours des éléments pré-cités.
Bien à vous.



#2 Visper

Visper

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 1293 messages
  • Location742 Evergreen Terrace,Springfield

Posté 07 May 2015 - 12:09

Il y a surement des histoires pas très nettes derrière ces vaccins en cas d'épidémie .
A mon avis il y a deja eu des entreprise pharmaceutiques qui ont profité de la peur (justifiée) des gens pour s'en mettre plein les poches.
Certaines personnes ont comme théorie que les grandes entreprises pharmaceutiques lanceraient elles memes les épidémies.
J'espere que l'humain n'en est pas encore là.
Après pour ce qui est de l'utilité des vaccins c'est a mon avis comme les antibiotiques.
Au début ca marchait merveilleusement bien , puis a force de surconsommer les bactéries se sont adaptées ce qui fait que certains antibiotiques qui fonctionnaient ne font plus d'effet ou beaucoup moins.
Mais les vaccins ne marchent pas comme les antibiotiques et je ne sais pas si les virus eux aussi auraient pu s'adapter et evoluer pour resister aux vaccins , les rendants (encore plus) inutiles .
En gros les vaccins restent la solution mais surement avec des effets indésirables chez certains.
Si tu lis ceci tu prouves que ma signature n'est pas inutile puisque tu t'occupes en la lisant.

Spoiler

#3 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 07 May 2015 - 14:21

Apres c'est seulement quelque cas ... Moi ma mère n'était pas vacciner contre le tétanos ...et elle s'est prit le pic d'un cactus , et ele, était de plus en plus fatiguait . On lui a fais le vaccin puis ensuite une injection d'anti corp et elle a ete guérie (et je précise que c'etait un médecin generaliste qui lui a fait )

#4 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 07 May 2015 - 14:43

Apres c'est seulement quelque cas ... Moi ma mère n'était pas vacciner contre le tétanos ...et elle s'est prit le pic d'un cactus , et ele, était de plus en plus fatiguait . On lui a fais le vaccin puis ensuite une injection d'anti corp et elle a ete guérie (et je précise que c'etait un médecin generaliste qui lui a fait )

Comment le diagnostisque a-t-il été établi pour conclure qu'il s'agissait d'un cas de tétanos ?
Une piqure d'une aiguille de cactus qui provoquerait cela ? Je trouve cela plutot particulier. Sa piqure avait eu lieu sur quelle partie du corps ?

Le tétanos qui provoquerait de la fatigue ? Ce symptome ne fait pas parti des signes du tétanos. Je reste du coup curieux de savoir comment le médecin généraliste en est venu à poser son diagnostique et a établir qu'il s'agissait d'un cas de tétanos.



#5 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 07 May 2015 - 15:19

Il y a surement des histoires pas très nettes derrière ces vaccins en cas d'épidémie .
A mon avis il y a deja eu des entreprise pharmaceutiques qui ont profité de la peur (justifiée) des gens pour s'en mettre plein les poches.

Ce cas est très certainement vrai. Mais bon, lorsqu'on l'évoque, nous nous faisons rapidement taxer de complotiste ou du moins, que l'on croit à la théorie du complot. Comme si dénoncer un cas fort possible d'enrichissement malsain faisait de nous des gens invoquant la théorie du complot... -_-

 

Certaines personnes ont comme théorie que les grandes entreprises pharmaceutiques lanceraient elles memes les épidémies.
J'espere que l'humain n'en est pas encore là.

Le laboratoire Merck a avoué qu'au travers de ses vaccins étaient inoculés des produits provoquants des cancers.


 

Après pour ce qui est de l'utilité des vaccins c'est a mon avis comme les antibiotiques.
Au début ca marchait merveilleusement bien , puis a force de surconsommer les bactéries se sont adaptées ce qui fait que certains antibiotiques qui fonctionnaient ne font plus d'effet ou beaucoup moins.
Mais les vaccins ne marchent pas comme les antibiotiques et je ne sais pas si les virus eux aussi auraient pu s'adapter et evoluer pour resister aux vaccins , les rendants (encore plus) inutiles .
En gros les vaccins restent la solution mais surement avec des effets indésirables chez certains.

La mutation des virus dûe aux vaccins est quasi sure.
De là à dire qu'au début ca marchait merveilleuse bien, il faudrait surtout regarder si l'éradication de certaines maladies que l'on impute à la mise en place du plan vaccinal est vraiment dûe à cela ? Ou bien, les maladies étaient-elles déjà sur le déclin de part une meilleur hygiène corporelle et où des petits malins ont préféré nous faire croire que c'était leurs produits miracles qui ont fait baisser le taux de mortalité de ces maladies ?

Diminution de la polio avant l'arrivée du vaccin

J'ajoute d'ailleurs que des solutions curatives existent pour le tétanos par exemple et que le vaccin n'est clairement pas obligatoire (voir même inutile à bien des égards).
Le Pr Delbet a tenté à plusieurs reprises de montrer l'efficacité (avec quasiment aucun effet secondaire) du chlorure de magnésium. Mais comme l'a dit le Dr Meric "70 ans de médecine vaccinale inadéquate ont empêché l'étude d'autres moyens de lutte contre le tétanos".

Citation d'une lettre du Pr Delbet à son ami le Dr Neveu en date du 11 Novembre 1944 :
"La publication de ma communication du 20 juin est définitivement refusée : le Conseil de l'Académie a trouvé, après six mois de réflexion, l'argument suivant : en faisant connaitre un nouveau traitement de la diphtérie, on empêcherait les vaccinations, et l'intérêt est de généraliser ces vaccinations".

Source : le livre "Tétanos : le mirage de la vaccination".

Il faut préciser qu'en 1932, il existait un vaccin pour la diphtérie et un vaccin pour le tétanos, administrés généralement ensemble. Des milliers de vie auraient pu être sauvé mais l'Académie de médecine a préféré étouffer ce produit qui allait entréer en concurrence avec les vaccins. Remarque personnelle : comme quoi, pour certaines instances (et surtout pour certains industriels) la santé de la population fait partie du cadet de leurs soucis.



#6 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 07 May 2015 - 19:02

Comment le diagnostisque a-t-il été établi pour conclure qu'il s'agissait d'un cas de tétanos ?
Une piqure d'une aiguille de cactus qui provoquerait cela ? Je trouve cela plutot particulier. Sa piqure avait eu lieu sur quelle partie du corps ?
Le tétanos qui provoquerait de la fatigue ? Ce symptome ne fait pas parti des signes du tétanos. Je reste du coup curieux de savoir comment le médecin généraliste en est venu à poser son diagnostique et a établir qu'il s'agissait d'un cas de tétanos.


Premièrement , c'est un "pouf a belle mère " c'est à dire au contact du sol , le pique du cactus l'a ouvert et donc de la terre s'est incrustait dans la plante du pied
Sinon la fatigue c'est apres avoir fait le vaccin : mea culpa

Alors enfaite apparament le docteur a dit que ma mère avait tous les symptômes (j'ai oublié lesquelles) et donc il fallait faire obligatoirement le vaccin.

#7 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 07 May 2015 - 19:46

Premièrement , c'est un "pouf a belle mère " c'est à dire au contact du sol , le pique du cactus l'a ouvert et donc de la terre s'est incrustait dans la plante du pied
Sinon la fatigue c'est apres avoir fait le vaccin : mea culpa

Alors enfaite apparament le docteur a dit que ma mère avait tous les symptômes (j'ai oublié lesquelles) et donc il fallait faire obligatoirement le vaccin.

Dommage que tu ne te souviennes plus des symptômes. Sachant que les premiers sont la fièvre, la raideur de la nuque ainsi que le fameux trismus de la mâchoire.
Mais il y a quand même une chose intéressante dans ton anecdote. C'est que si tétanos il y a eu (car au fond, nous ne pouvons pas le certifier bien que le médecin ait posé ce diagnostique. Mais pardon tu principes que c'était bien cela) son vaccin ne l'a pas immunisé puisqu'elle a contracté la maladie. Et malgré le fait qu'elle ait contracté les symptômes de la maladie, elle a été soignée sans trop de contrainte.

Ce qui reste assez étonnant dans ton explication, c'est l'utilisation du vaccin après ses symptômes. Sachant que si elle a développé la maladie, c'est bien que ses anticorps n'ont pas pu agir. Or, a quoi sert le vaccin, si ce n'est justement de faire produire au corps l'antigène ? Surtout que l'utilisation d'anticorps n'a aucune utilité étant donné que le bacille responsable de la maladie se loge dans les nerfs, les anticorps se trouvent dans le sang. 2 milieux totalement isolés l'un de l'autre. Quand on sait le mode de propagation de la maladie, et son mode d'action,  la vacciner pour la soigner alors qu'elle est déjà malade est juste à pouffer de rire.

Du coup, la question reste entière : à quoi peut bien servir le vaccin pour le tétanos ?



#8 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 07 May 2015 - 21:38

Nan , elle avait les symptômes et vu que le tétanos met jours 10 jours à arriver , ben ils l'ont vacciné . Sinon elle ne l'était pas (enfin en retard )

#9 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 08 May 2015 - 06:31

Nan , elle avait les symptômes et vu que le tétanos met jours 10 jours à arriver , ben ils l'ont vacciné . Sinon elle ne l'était pas (enfin en retard )

Intéressant. 

En effet le tétanos peut mettre entre 4 et 20 jours pour se manifester en fonction de la zone de la plaie. 

Et du coup, le generaliste lui a simplement fait le vaccin, administré le serum et a laissé rentré ta mère sans une observation à l'hôpital ? 



#10 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 08 May 2015 - 09:21

pas d'observation , mais après vu qu'elle avait fatigué , on lui a fait une injection d'anticorps . Sinon je précise que c'est un médecin dans un village de 1000 habitants , tous le monde le connais , il vit ici , et il est en dehors de l'argent a tous prix

#11 Zalah

Zalah

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 21 messages
  • LocationIssy

Posté 20 May 2015 - 13:01

J'ai vu recemment au infos (canal +, je JT des JT) que les vaccins et autres antibiotique on en met partout (nourriture des animaux, a la moindre maladie) que les bacteries et virus mutent et deviennent resistante. Ce qu'il pourrait arrivé, cest que des maladies "oubliees" en Europe comme la tuberculose ou autres se remettent a tuer. Quand on penses que la grippe espagnole a tuee 50millions de personne il n'y a a peine 100 ans ca fait peur!

#12 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 20 May 2015 - 13:06

Il n'y a pas moyen de exterminer les virus ? (Oui c'est con dit comme ça)

#13 Zalah

Zalah

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 21 messages
  • LocationIssy

Posté 20 May 2015 - 14:05

Il y a des pistes pour le SIDA par exemple, les scientifiques etudient des virus qui s'attaqueraient au SIDA. Mais du coup ce sont de nouveaux virus dont on est pas sur qu'ils s'arreteraient au SIDA dans le corps d'un malade

#14 Elf_noir

Elf_noir

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 12 messages

Posté 20 May 2015 - 17:36

Il y a des pistes pour le SIDA par exemple, les scientifiques etudient des virus qui s'attaqueraient au SIDA. Mais du coup ce sont de nouveaux virus dont on est pas sur qu'ils s'arreteraient au SIDA dans le corps d'un malade

Je tiens à signaler un point. Le SIDA n'est pas un virus. C'est un Syndrome (comme l'indique l'acronyme S.I.D.A => Syndrome d'ImmunoDéficience Acquis). Tu ne peux pas t'attaquer au SIDA mais à ce qui le provoque.
Détail important : tout le monde peut etre considéré sidéen à un moment de sa vie. Une fatigue, une maladie divers, un stress et ton système immunitaire est affaibli. Beaucoup pense que SIDA égale forcément VIH. C'est faux à ceci près que notre système immunitaire peut etre affecté par divers troubles extérieurs ou intérieurs.
 

 

Il n'y a pas moyen de exterminer les virus ? (Oui c'est con dit comme ça)

Il est important de comprendre que l'Homme vit en symbiose avec d’innombrables bactéries et/ou virus depuis des siècles. Vouloir à tout prix éradiquer ces éléments reviendrait à créer un déséquilibre qui nous exposera à des maux plus graves.

L'Homme a oublier qu'aseptiser son habitat ne le sauvera pas mais provoquera des désagréments plus graves. Il n'y a qu'à prendre les gens allergiques. A force de stériliser nos habitats, on devient sensible à des éléments qui ne devraient pas nous affecter (les allergies étant évidemment un grand sujet qui ne peut se résumer qu'à ce point). Il a été démontré que des gens vivants à la campagne, dans des lieux où les habitats sont moins stériles développent beaucoup moins de maladie comme les allergies. Alors qu'à l'inverse, nous vivons dans des lieux tellement stériles que notre système immunitaire n'est plus sollicité. Du coup, on tombe malade pour un rien.

En d'autres termes, c'est contre productif de vouloir exterminer les maladies comme nous le faisons.



#15 Zalah

Zalah

    Member

  • Membres
  • PipPip
  • 21 messages
  • LocationIssy

Posté 20 May 2015 - 18:45

Entierement d'accord. En plus grosse erreur, ce dont je parles c'est des virus qui s'attaqueraient aux cellules cancereuses...
J'ai fais un petit coup d'AFP

#16 Jall

Jall

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 888 messages
  • LocationBretagne

Posté 05 June 2015 - 22:46

J'ai vu qu'il y a quelques jours, les scientifiques ont (définitivement ? ) levé le doute sur le lien de causalité entre l'autisme et les vaccins (je connais l'affaire Wakefield donc inutile de me faire un bref rappel de l'origine de ces doutes, principalement concernant le R.O.R ;-) ).


Tu connais l’histoire, certes, mais les autres lecteurs ne sont peut-être pas au courant :).

L’étude Wakefield est sortie en 1998, et prétendait avoir établit un lien entre le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) et les désordres de spectre autistique (raccourci en “troubles autistiques”, déformé en “autisme”). C’est l’étude qui a monté le mythe du lien entre vaccination et “autisme”. Elle a été vivement critiquée à sa sortie, et la publication a été rétractée du journal Lancet qui l’avait publiée. Elle n’a jamais pu être répliquée (un fondamental en sciences), et la dizaine d’années qui a suivi a largement discrédité cette théorie, ainsi que révélé les techniques plus d'imparfaites du labo pour cette étude [1].

Les doutes amenés de manière trompeuse par l’étude ont donc été depuis longtemps éliminés. De plus, un rapport du Conseil Général de Medecine américain a accusé Wakefield de ne pas juste s’être trompé, mais d’avoir agit de manière malhonnête et irresponsable [2]. Des journalistes ont parlé de fraude.

[1] http://scienceblogs....ference-betwee/
[2] https://www.scienceb...-and-dishonest/

 

Je reste du coup assez curieux de savoir qu'est ce qui met une personne en bonne santé dans un état végétatif. J'ai connu le cas d'une lointaine cousine qui est devenue un légume a l'âge de 7 ans et qui est morte à l'âge de 14 ans. Sachant que la seule chose qui avait changé dans sa vie précédent son mal avait été l'injection d'un vaccin.

 

Ce qui lui est arrivé est dramatique, je ne souhaite à aucun parent de vivre cela pour ses enfants. Mais il ne faut pas tomber dans le biais d’attribuer un lien de causalité là où il y a au mieux corrélation, au pire coïncidence. La recherche du lien de causalité est un travail scientifique technique, qui nécessite d’éliminer les différentes sources d’erreur, d’isoler les différentes causes possibles, etc.

Par exemple, le lien entre vaccin et autisme a longtemps été alimenté par le fait que les méthodes de détection des troubles autistiques étaient appliquées au même âge que les rappels du vaccin ROR. On a depuis montré les origines génétiques des troubles autistiques (qui sont, il faut le rappeler très variés), on a aussi pu détecter des troubles dès l’âge de 6 mois [4], avant l’âge de la première injection du ROR (12 mois [3]).

[3] http://vosdroits.ser...iers/F724.xhtml
[4] http://www.scienceba...urse-of-autism/


 

Je pourrais citer le cas (et l'affaire) de Hannah Poling.

 

Je n’ai pas trouvé de rapport faisant le lien entre son trouble et le lien vaccin/autisme, mais peut-être n’est-ce pas ce que tu voulais dire.

Le rapport de son médecin (conclusion lisible ici [5]) a conclu à un désordre mitocondrial, maladie génétique rare, touchant 5,7/100.000 personnes dans le monde. Les enfants atteints de cette maladie peuvent déclarer une encéphalopathie en réponse au stress et à la fièvre, qui peut provoquer des régressions intellectuelles. Un cas rare, en fin de compte, mais pas unique.

Sans compter ses autres désordres immunologiques graves non liés au vaccin [6], qui étaient déjà présents dans son dossier médical.

[5] https://www.scienceb...accinationists/
[6] http://www.nejm.org/...56/NEJMp0802904

 

Je pourrais citer le cas de ces enfants ? Ici les parents incriment les vaccins. Moi je me questionne simplement sur ce qui aurait bien pu les rendre malade ? Vu qu'apparemment, d'après les récentes publications, le doute n'est plus permis envers les vacvins (ROR en particulier). Sauf que ces enfants étaient en parfaite santé et que la seule chose que l'on ait "ajouté" à leur vie avant leur mal a été un vaccin qu'on leur a innoculé.

http://www.initiativ...-122450906.html

Passons le fait que ce site ne soit pas un site scientifique, mais de militants anti-vaccin [1], et analysons les faits :).

[1] https://www.facebook...Avenir.Guerison

- Le petit Nello a une atrophie de la substance blanche, qui peut avoir de nombreuses cause, difficile de l’attribuer au vaccin.
- la petite Naomie a apparemment vu plusieurs médecins, sans qu’ils n’aient pu faire un diagnostic. Ils étaient probablement au courant du vaccin de la petite fille. S’ils n’ont pas fait le lien, les parents sont-ils plus qualifiés pour le faire ?
- la petite Lucia a été atteinte d’une encéphalite, qui peut être infectieuse, virale, bactérienne ou parasitaire

Pas de trace du jugement sensé avoir été rendu le 19/02/2014, as-tu des informations à ce sujet ?
http://www.parismatc...-justice-547305

J’en reviens au fait que le lien n’a pas été montré entre leur pathologie et leur vaccination, leurs pathologies étant en plus distinctes les uns des autres. Je n’ai pas trouvé de diagnostic médical établissant le lien avec le vaccin. Peut-être en as-tu trouvé ?

 

Et que dire de la miiofacyte à macrophage engendrée par la présence anormale d'aluminium dans les tissus musculaires (et ailleurs dans le corps ? ).

 

La dose d'aluminium par vaccin est au maximum de 0,85mg. La dose hebdomadaire d'un européen est comprise entre 0,2 et 1.5 mg/kg/semaine. Pour un adulte de 60kg, on peut compter entre 12 et 90 mg par semaine. Pour un enfant de 5kg, on est à 1 mg à 7.5mg. Pour un vaccin pédiatrique, on est juste à la dose journalière.

2 articles sur le sujets:
http://www.futura-sc...ts-sante-48999/

http://www.consoglob...nte-petition-cg

Des précisions (argumentées et sourcées) sur les mythes autour des composants du vaccin ici : http://skeptoid.com/episodes/4180

 

Et des problèmes que rencontrent les nourrissons et que l'on impute aux parents (à tord ?) ? Comme par exemple la mort subite du nourrison ou les syndromes du bébé secoué.
https://youtu.be/SbLci9-JxKE

J'attire enfin votre attention sur un point que le professeur de la vidéo dit en toute fin.
Aujourd'hui, les instances médicales nous administrent des vaccins standards dans des organismes tous différents. Or, dois je signaler que l'acte vaccinal, loin d'être aussi anodin qu'on veut nous faire croire, (ca reste un acte médical tout de même. ce n'est pas un jeu de se voir injecter des substances directement dans le sang) devrait être précédé A CHAQUE FOIS d'une étude du terrain physiologique de l'individu. Et ce n'est JAMAIS fait. Alors qu'avant une intervention chirurgicale, divers tests sont effectués principalement en rapport avec l'anesthésie (allergie à l'iode, déficience cardiaque ou non).


Comme toutes les substances actives, les vaccins ont des effets secondaires. Un traitement efficace a forcément des effets secondaires. S’il n'y a pas d'effets secondaires, c'est qu'il n’y a pas d'efficacité. Le tout est de les identifier, et de les évaluer sur la balance bénéfices/risques pour le patient. C’est le rôle du médecin. Les études sur les vaccins utilisent des cohortes variées, qui permettent d’atteindre le degré de confiance nécessaire à une mise sur le marché.

Les vaccins sont testés, et sauvent des vies. Les effets secondaires sont identifiés, peuvent être remontés après mise sur le marché. Toutes les interactions médicamenteuses ne peuvent (heureusement pour les sujets d’études) pas être testés. C’est le rôle du médecin, qui connaît son patient, d’évaluer cette balance bénéfices/risques en fonction de l’historique médical de son patient. Le vaccin n’est pas injecté à l’aveugle. Le dossier médical joue un rôle important.

 

J'ai connu le cas concret du fils d'une amie qui n'avait aucune réponse immunitaire sur un vaccin. Et a chaque rappel, ils le lui administraient quand même. Pourquoi ?
Dans son carnet de santé, c'est pourtant indiqué que son corps ne réagit pas a cette valence (je ne me rappelle plus pour quelle maladie c'est).
Serait-ce dans le but d'écouler des vaccins (bénéfices pécuniaires pour les labos ?) même si ca ne sert à rien ?

Il existe d'autres exemples mais sur lesquels nous pourrions échanger après avoir déjà entamé un dialogue autours des éléments pré-cités.
Bien à vous.


C’est compliqué de tirer quoi que ce soit de cet exemple sans données précises et médicales : que veut dire dans son cas “aucune réponse immunitaire”, comment a-t-elle été évaluée, pour quel vaccin, quelle aurait été la réaction immunitaire attendue, etc.


Quelques exemples pour finir sur les risques de la non-vaccination.

1. La poliomyélite

Elle peut dans le pire des cas provoquer des paralysies irréversibles.
Elle a été complètement éliminée d’Europe avec 0 cas en France depuis 1990.
En 1992-1993 un cas importé aux Pays-Bas a provoqué une épidémie, 71 personnes ont développé la maladie, presque exclusivement dans une communauté d’individus refusant la vaccination (communauté religieuse protestante).

2. La rougeole

Contracter la rougeole affaiblit le système immunitaire pour des semaines, voire des mois.
Avant l’apparition du vaccin, elle faisait un demi-million de victimes aux US, dont 48.000 hospitalisations, 4.000 encéphalites et 400 à 500 morts.

Mais une étude suggère que le vaccin contre la rougeole pourrait aussi protéger contre d'autres pathologies. En effet, une encéphalite peut apparaître plusieurs années après avoir contracté la rougeole, le lien a été établi : le taux a considérablement baissé après l'introduction du vaccin. Plus de détails ici :
https://www.scienceb...st-the-measles/



#17 dwee

dwee

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3596 messages

Posté 08 June 2015 - 06:21

Ah Jall et ses pavés

#18 Jall

Jall

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 888 messages
  • LocationBretagne

Posté 08 June 2015 - 08:13

Ah Jall et ses pavés


Si tu veux un débat sain et constructif, il faut plus que des petites phrases : il faut une argumentation, des bases scientifiques et logiques, et des sources vérifiables. Sinon, on a un débat de croyant qui ne sert à rien.

C'est ce que je tente de faire, et je trouve qu'Elf-Noir est aussi constructif.

Et là, ça n'est pas moi qui ai commencé sur les pavés ;).

#19 Eleusis

Eleusis

    Advanced Member

  • Modérateurs
  • 110 messages

Posté 12 June 2015 - 19:28

Merci Jall ! J'ajouterais que dans pas mal de pays, la non vaccination rend l'enfant non scolarisable !



#20 Jall

Jall

    Advanced Member

  • Membres
  • PipPipPip
  • 888 messages
  • LocationBretagne

Posté 13 June 2015 - 21:24

Merci Jall ! J'ajouterais que dans pas mal de pays, la non vaccination rend l'enfant non scolarisable !


Oui !
C'est le cas chez nous avec le DT-Polio il me semble, le BCG n'étant plus obligatoire.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)